Accueil | La Sécurité à MPV | Fonctionnement du club | Avions | Facteurs humains et aéro-médecine | Environnement | OpérationsRetour d'expérience | Liens


Quelques particularités du Cap10

Le Cap10 présente des particularités (de conception ou liées au vieillissement) qu'il convient de connaître pour orienter les visites prévol et exploiter l'avion en sécurité.


Les vrilles en Cap10C

Suite aux essais de certification du Cap10C, le manuel de vol a été modifié et complété en particulier pour les vrilles, qui sont assez différentes de celles du Cap10B. Il est recommandé de lire attentivement le paragraphe 4.4 du manuel.

 

Les vrilles ne sont autorisées qu'en catégorie A et avec le moteur réduit. La vrille doit être interrompue si la vitesse augmente au delà de 180 km/h.

 

Consignes de sortie de vrille sur Cap10C:

 

NB: La procédure sur le Cap10B était différente pour le gauchissement:

L'application de la nouvelle consigne du Cap10C permet de diminuer les délais de sortie pour les vrilles au centrage arrière. En particulier dans les vrilles plates dés l'application de la procédure, le taux de rotation de la vrille diminue de manière significative avec une prise d'assiette à piquer de l'avion ce qui conforte le pilote à maintenir cette procédure jusqu'à l'arrêt complet de la rotation.

 

Comportement en vrille:

Le comportement en vrille est assez variable d'un Cap10 à l'autre, mais aussi sur un même avion il est variable en particulier dans les vrilles plates.

Comme sur la plupart des avions, la vrille est aplatie par:

Vrilles gauchissement "pour":

L'application du gauchissement dans le sens de la vrille agite fortement celle-ci.

L'assiette est relativement à piquer ; la vitesse est élevée et instable. C'est pourquoi la vrille doit être interrompue dès que la vitesse indiquée atteint 180 km/h.

La motorisation augmente nettement les agitations. Les vrilles motorisées sont interdites car elles pourraient entraîner rapidement un dépassement des limitations structurales de l'appareil.

Vrilles gauchissement "contre":
La vrille est calme, la vitesse est faible, l'assiette est peu à piquer et le taux de lacet élevé.

Le comportement en vrille plate est assez variable, ce qui peut perturber un pilote et rend difficile la mission d'instruction par son caractère peu prédictif.

Si durant la sortie le roulis n'est pas appliqué "pour", il ne se passe rien de visible durant un tour et demi à un tour trois-quarts ce qui peut avoir un effet perturbant pour le pilote. C'est pourquoi il faut mettre du gauchissement "pour" dans la sortie, ainsi le taux de rotation de la vrille diminue de manière significative avec une prise d'assiette à piquer de l'avion ce qui conforte le pilote à maintenir cette procédure jusqu'à l'arrêt complet de la rotation.

NB: Si on lâche les commandes en vrille plate, l'avion ne sort pas de vrille.

Les vrilles plates n'ont pas d'utilité en voltige de compétition. Il est donc vivement recommandé de n'effectuer des vrilles plates qu'avec un instructeur à bord.